Problématique analyse des charges de travail
Les charges de
travail

 
Variation des charges

 
Suivi des ressentis
 
 
Accueil
 
Principes des ressentis à court terme de la journée de travail

Comment lire le graphique des charges en soins directs ? 

A - Ce que nous apprennent les recherches sur les relations entre les niveaux de lourdeur des dépendances et les charges de travail :

  1. il existe une bonne corrélation entre les niveaux « léger / moyen » et les charges directes. En revanche, il n'y a aucune corrélation entre les niveaux « lourd »/ « très lourd » des trois types de dépendance et ces charges.
  2. la détermination du volume des charges en soins a peu d'intérêt en termes de comparaisons dans le temps ou entre services. Ce qui compte, c'est l'appréciation des variations des charges par rapport à une situation jugée normale par le personnel. Ces variations seront l'un des fondements importants des décisions en matière de stratégies du service ou de l'unité.

B - Conséquences

  1. il convient de calculer automatiquement les variations des charges pour chaque type de dépendance,
  2. il convient de créer un axe (en ordonnée) qui mesure la variation des charges pour les patients en dépendances légère et moyenne, et un autre (en abscisse) pour les patients en dépendances lourde et très lourde.

C - On se retrouve donc avec quatre cadrans :

Aperçu graphique variation du nombre de clients
 
ressentis d'alourdissement
 
ressentis mitigés à tendance lourds
 
ressentis d'allègement
 
tolérance des ressentis
 
  • Cadran "Nord-Est" : augmentation certaine des charges en soins directs.
  • Cadran "Sud-Ouest": diminution certaine des charges.
  • Cadran "Sud-Est" : incertitude sur le sens de la variation des charges; en effet, la charge due aux patients à dépendances légère et moyenne diminue, mais rien ne dit qu'elle soit compensée par l'augmentation du nombre de patients à dépendance lourde et très lourde par agent, car il n'y a pas de corrélation entre ces niveaux de dépendance et l'ampleur des charges.
  • Cadran "Nord-Ouest": incertitude sur le sens de la variation des charges; il y a bien augmentation de la charge due aux patients "légers ou moyens", mais on ne peut pas savoir si elle est compensée par la diminution du nombre de patients lourds ou très lourds par agent présent.

Ces deux derniers cadrans sont dénommés "cadrans de négociation".

Nos études et recherches ont montré l’existence de seuils de ressentis collectifs de la journée de travail. Ils sont liés à de nombreux facteurs. Les variations des charges en soins sont les plus déterminants (tout particulièrement les DATVC). Ces niveaux de ressentis sont symbolisés par les surfaces coloriées.