Analyse de dépendance des patients
Principe général

 
Tableaux de bord automatiques Pendiscan

 
Accueil
 
   
Tableaux de bord automatiques Pendiscan
 

4 - Evolution de la lourdeur des dépendances sur une période choisie

Exemple : évolution de la lourdeur des dépendances dans un service de moyen séjour, durant l'année 2003, vis à vis des 2 dimensions DATVC et DATS

DATVC: Dépendance vis à vis des actes techniques de la vie courante

DATS : Dépendance vis à vis des actes techniques somatiques

Moyen séjour: évolution de la lourdeur des dépendances, de mois en mois durant l'année 2003, vis à vis des 2 dimensions DATVC et DATS

Ce graphique est un indicateur de l'évolution de la "lourdeur" des dépendances dans cette unité, de mois en mois, vis à vis des deux dimensions sus-citées. Il doit être complété par les autres graphiques DATVC / DATR et DATS / DATR.

Il se lit de la manière suivante : au mois de novembre (point n°9), 80 % des patients ont été classés aux niveaux 1 et 2 vis à vis de la DATVC, tandis que les 20 % autres se situaient dans les niveaux 3 et 4 ; durant ce même mois, 80 % étaient classés en niveau 1, 2 et 3 vis à vis des DATS tandis que les 20 % autres patients se situaient aux niveaux 4 et 5.
Ce qu'il convient de retenir, c'est que plus un point est éloigné de l'origine du graphique, plus le service ou l'unité a soigné une proportion forte de patients à dépendance lourde vis à vis des deux dimensions.
Dans cet exemple, à l'exception de 3 relevés correspondant au trois derniers mois de l’année: octobre (point n°8), novembre (point n°9) et décembre (point n°10), la lourdeur de l'unité vis à vis des aides à la vie courante demeure au niveau 3 voire 4 pour le mois d’avril alors qu'en même temps la lourdeur vis à vis des actes techniques somatiques varie du niveau 2 au niveau 4 .
Globalement, les mois de février, avril et août sont les plus "lourds" en termes de dépendance vis à vis des deux dimensions à la fois DATVC et DATS. L’unité semble "s’alléger " en fin d’année.
Cet exemple montre l’évolution des lourdeurs d’une unité de soins sur une période. Le logiciel permet aussi de comparer les lourdeurs de plusieurs unités choisies à un moment donné, à des fins de comparaison des clientèles reçues.